La lipoaspiration n’est pas une méthode d’amaigrissement, mais une façon de supprimer les excès graisseux localisés, difficiles à perdre par un régime alimentaire ou par une activité sportive intense.Egalement appelée liposuccion ou liposculture, elle se pratique uniquement après amaigrissement.Outre les localisations, telles que la « culotte de cheval», les hanches ou l’abdomen, la lipoaspiration peut résoudre d’autres problèmes tels que le double menton.

chirurgie esthétique tunisie, opération tunisie, Chirurgie tunisie, lifting tunisie, liposuccion tunisie, lifting mammaire tunisie, clinique tunisie, chirurgie pas cher, lipofilling tunisie, abdominoplastie tunisie, augmentation mammaire tunisie, rhinoplastie tunisie

L’intervention

La lipoaspiration ou liposuccion se réalise sous anesthésie locale, neurolept analgésie ou sous anesthésie générale, suivant les cas. La durée varie entre quinze minutes et deux heures.La graisse est aspirée à l’aide d’une canule qui peut en certains cas être couplée à un appareil à ultra-sons et respecte une grande partie de la vascularisation sous-cutanée artérielle. L’instrument est introduit par une courte incision qui sera dissimulée. L’ablation de la graisse se fait de façon régulière en laissant une couche d’un centimètre de graisse sous la peau afin d’éviter d’éventuelles irrégularités.

La cellulite superficielle est donc peu modifiée. Afin que les soins post-opératoires soient prodigués en clinique, l’hospitalisation en Tunisie est de 2 nuitées ou plus selon la nature de l’intervention.
En France, l’intervention est réalisée en ambulatoire ou dans certains cas avec une hospitalisation d’une nuitée.

chirurgie esthétique tunisie, opération tunisie, Chirurgie tunisie, lifting tunisie, liposuccion tunisie, lifting mammaire tunisie, clinique tunisie, chirurgie pas cher, lipofilling tunisie, abdominoplastie tunisie, augmentation mammaire tunisie, rhinoplastie tunisie

Les suites opératoires

Un pansement compressif et appliqué sur les zones traitées (gaine ou panty) pour diminuer les oedèmes et permettre à la peau de reprendre sa place dans les meilleures conditions possibles. Il restera en place pendant un mois minimum.La gêne est modérée, on parle d’avantage «d’inconfort ». Il n’y a pas de fils à retirer. Parfois un drainage s’impose.

Les incidents et complications

Les ecchymoses, habituelles, disparaissent en quelques semaines. Les hématomes et les infections sont rares ; les troubles de la sensibilité cutanée régressent en quelques semaines.En cas de douleur dans un mollet, on peut craindre une phlébite qui nécessite de prendre contact avec l’anesthésiste ou le chirurgien.Une hygiène alimentaire doit être adoptée pour obtenir un meilleur résultat. Des « retouches » sont parfois nécessaires, mais rares.

Le résultat définitif est visible au bout de six mois environ, après la disparition totale de l’œdème. Les résultats sont durables car les cellules graisseuses sont définitivement retirées.