La chute de cheveux, chez l’homme comme chez la femme, est vécue comme une véritable souffrance. Chez l’homme, elle peut toucher des patients très jeunes, dès 20 ou 25 ans. Elle est plus localisée que chez la femme et débute généralement par un éclaircissement de la chevelure au niveau des golfes temporaux et du sommet du crâne.

Chez la femme, elle est plus diffuse. Les cheveux deviennent plus fins et moins nombreux et la chevelure perd en densité. Il n’existe malheureusement aucun produit miracle susceptible de faire repousser les cheveux. Certains produits, comme le Minoxidil, permettent de limiter la chute des cheveux présents mais ils ne permettent pas d’agir sur les zones devenues chauves. De plus, le Minoxidil n’a montré son efficacité que chez certains patients et il est sans effets sur d’autres.

La seule solution si l’on souhaite retrouver une chevelure naturelle est de se tourner vers les greffes de cheveux. Le point sur les différentes méthodes :

chirurgie pas cher, Chirurgie tunisie, clinique tunisie, esthétique tunisie, lifting tunisie, abdominoplastie tunisie, chirurgie mammaire tunisie, augmentation mammaire tunisie, lifting mammaire tunisie, chirurgie esthétique tunisie, chirurgie homme tunisie
chirurgie pas cher, Chirurgie tunisie, clinique tunisie, esthétique tunisie, lifting tunisie, abdominoplastie tunisie, chirurgie mammaire tunisie, augmentation mammaire tunisie, lifting mammaire tunisie, chirurgie esthétique tunisie, chirurgie homme tunisie

Avant l’intervention

Le patient doit voir son chirurgien. Des photos du patient sont réalisées.
Le médecin prévoit une stratégie opératoire en fonction de la calvitie et de la demande du patient.
Si nécessaire, un traitement antibiotique pourra être débuté la veille de l’intervention, et se poursuivra quelques jours après.
Toute prise de médicament à base d’aspirine est à proscrire une semaine avant l’intervention.
Un bilan sanguin et un examen cardiaque peuvent vous être prescrits.
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour réaliser une greffe de cheveux.
On réalise un shampooing antiseptique avant l’intervention.

Principe de l’intervention

La greffe de cheveux est une technique visant à corriger la perte de cheveux, aussi bien chez l’homme que chez la femme. Elle permet de corriger une tonsure, une perte de cheveux diffuse, des golfes temporaux trop creusés ou un recul de la ligne frontale. Elle permet également de dissimuler une cicatrice présente sur le cuir chevelu après un accident ou de corriger le recul d’une ligne d’implantation après un lifting.
Le principe est toujours le même : il s’agit d’aller prélever des cheveux dans la région de la couronne, à l’arrière du crâne ou au niveau des tempes. En effet, les cheveux présents à cet endroit sont génétiquement programmés pour ne pas tomber. Les cheveux prélevés vont être ensuite réimplantés dans les zones dégarnies.
Notons que cette technique permet également de corriger toute perte de pilosité et qu’on peut parfaitement recréer une ligne de sourcils ou beaucoup plus rarement, de cils.
Actuellement, deux méthodes sont utilisées : La technique de la bandelette chirurgicale (FUT), qui est la plus ancienne, et la technique d’extraction folliculaire (FUE), cheveu par cheveu, qui est plus récente. L’une ou l’autre de ces deux techniques sera choisie en fonction de l’étendue de la calvitie, des résultats souhaités et de l’élasticité du cuir chevelu.

Selon la technique utilisée, une séance peut apporter jusqu’à 6000 ou 7000 cheveux (soit au maximum 2000 à 2500 micro-greffes). Ces deux techniques, sont en général réalisées manuellement, mais notons qu’il existe désormais une machine pour la FUE qui permet une  automatisation. Ceci permet de prélever, sans traumatisme, plus de greffons dans un minimum de temps.

La technique de la bandelette (FUT)

C’est la technique la plus ancienne et la plus classique. Elle consiste à prélever à l’arrière du crâne une bande de cuir chevelu de 1 à 2 cm de largeur et dont la longueur peut aller jusqu’à 20 cm. L’incision est ensuite refermée par suture ou par des agrafes.
La bande de cheveux est découpée en une multitude de minuscules morceaux de peau contenant chacun un à trois cheveux, on obtient ainsi des micro-greffes ou greffons. On réalise ensuite de petites incisions au bistouri dans la zone receveuse dans lesquelles on va implanter les greffons. L’implantation se fait en respectant l’axe naturel d’implantation des cheveux, afin d’obtenir un résultat le plus naturel possible.

Les avantages de la technique de la bandelette :
– Elle permet d’implanter jusqu’à 2000 micro-greffes, soit jusqu’à environ 5000 / 6000 cheveux par séance.
– Possibilité de corriger une calvitie étendue
– Nombre de séances limité
– Séances plus rapides
– Coût moins élevé que pour une FUE

Les inconvénients de la technique de la bandelette :
Présence d’une cicatrice horizontale plus ou moins étendue à l’arrière du cuir chevelu
– Impossibilité de porter les cheveux très courts du fait de cette cicatrice
– Possible risque d’anesthésie complète ou partielle de l’arrière du crâne liée à l’incision.

La technique de l’extraction folliculaire (FUE)

L’extraction folliculaire, connue sous le nom de FUE, est la technique la plus récente de greffe de cheveux. Elle consiste à prélever directement sur le crâne du patient les micro-greffes de cheveux à l’aide d’un appareil qui extrait de minuscules ronds de cuir chevelu d’un diamètre de 0,9 à 1 mm. Il n’existe donc que de très petites cicatrices sur le crâne, à peine perceptibles. Les greffons sont prélevés au niveau de la couronne, à l’arrière de la tête, car les cheveux présents à cet endroit sont programmés pour être définitifs.
Chaque greffe de cheveux est ensuite implantée dans la région receveuse en réalisant de petites fentes au bistouri dans le cuir chevelu.

Les avantages de la FUE :
– Pas de bandelette prélevée et donc pas de grande cicatrice à l’arrière du crâne, seulement de très petites cicatrices à peine perceptibles.
– Possibilité de porter les cheveux très courts du fait de l’absence de cicatrice.
– Pas de douleur ni de tension au  niveau de la zone de prélèvement.

Les inconvénients de la FUE :
– Nécessité de raser la zone de prélèvement. (On laisse les cheveux entre la zone de prélèvement.)
Intervention plus longue pour le praticien et le patient (plus de 4 heures).
– Quantité de greffes limitée (300 en moyenne mais pouvant aller jusqu’à 1000 FUE, soit plus ou moins 2500 cheveux).
– Nécessite plusieurs séances pour une calvitie importante.
– Coût de l’intervention plus élevé.

L’intervention

Elle dure entre 2 et 5 heures.
Elle est réalisée sous anesthésie locale. Le patient ne sent rien.
La zone donneuse est rasée pour permettre le prélèvement de greffons. Les greffes de cheveux sont ensuite réimplantées dans les zones dégarnies en réalisant de petites fentes au bistouri.
Chaque micro-greffe est implantée selon l’axe d’implantation des cheveux afin d’obtenir un résultat naturel.
Le patient reste sous surveillance une heure ou deux avant de repartir chez lui.

Les suites

– Il n’y a pas d’hospitalisation. La sortie se fait le jour même de l’intervention.
– La douleur est modérée. Des analgésiques simples pourront être prescrits au patient.
– Il existe un œdème (gonflement) et des bleus au niveau des sites d’intervention. Ceci est normal et régressera progressivement.
– Au niveau des greffons, une petite croute se forme qui tombera spontanément au bout d’une semaine environ.
– Le shampooing est possible 48 heures après l’intervention.
– Les fils ou agrafes des sutures sont enlevés vers le quatorzième jour.
– Le sport pourra être repris au bout d’un mois.

Les risques

Les complications liées à la greffe de cheveux sont très rares. Parmi celles-ci, on peut citer :
– Une infection au niveau du site opératoire, qui sera traitée par un traitement approprié.
– Une mauvaise cicatrisation au niveau des sutures en cas de greffe par bandelette.
– La survenue d’un hématome, qui pourra être évacué chirurgicalement.

Les résultats

Le résultat n’est pas visible immédiatement car les cheveux greffés tombent parfois avec la croute qui s’est formée après l’intervention. Cette étape est normale et il ne faut pas s’en inquiéter. Ils repoussent ensuite entre deux et trois mois. Par la suite, ils grandissent normalement de 1 cm par mois. Le résultat est très satisfaisant au 6ème mois et définitif au bout d’un an.
La greffe de cheveux permet d’apporter une densité de cheveux de 30 cheveux au cm² contre 100 cheveux au cm² pour une chevelure normale.
Le patient peut envisager une seconde séance s’il désire densifier les résultats de la première séance. Les séances doivent être espacées d’un an.