Elle correspond à un affaissement du sein, dû à une diminution progressive de volume du contenu glandulaire et à une distension de l’enveloppe cutanée. C’est ce que l’on appelle les seins affaissés, distendus, dont la partie supérieure semble «déshabitée». Ce phénomène physiologique s’accroît progressivement avec l’âge. Il peut être favorisé par un amaigrissement important, souvent par les grossesses.

Comme nous l’avons déjà souligné, à côté des ptoses isolées, il existe des ptoses associées à une hypertrophie mammaire, ou encore des ptoses associées à une asymétrie mammaire. Dans ce chapitre, seule la ptose mammaire dite pure sera évoquée.

lipofilling tunisie, chirurgie esthétique tunisie, chirurgie homme tunisie, lifting tunisie, chirurgie pas cher, clinique tunisie, rhinoplastie tunisie, opération tunisie, Chirurgie tunisie, liposuccion tunisie, lifting mammaire tunisie, abdominoplastie tunisie

L’intervention

Le but d’un lifting mammaire est de remonter la glande d’adapter l’enveloppe cutanée à ce nouveau galbe mammaire et de remettre la zone aréolo-mamelonnaire en bonne position. Il faut donc enlever une certaine quantité de peau excédentaire. Une cicatrice est, par conséquent inévitable.

La topographie et l’évolution cicatricielle doivent être parfaitement expliquées à la patiente. C’est l’un des éléments fondamentaux du contrat de soin. Bien évidemment, cette «rançon» cicatricielle dépend du degré de la ptose et de la quantité de peau excédentaire. Souvent, elle a la forme d’un « T » ou d’une ancre marine.

Après un bilan classique, ainsi que des mammographies, l’intervention d’un lifting mammaire se pratique avec une anesthésie générale ou neurolept analgésie et dure de deux à trois heures.

Afin que les soins post-opératoires soient prodigués en clinique, l’hospitalisation en Tunisie est de 3 nuitées.
En France, l’intervention peut être réalisée en ambulatoire.

Les suites opératoires

Elles sont le plus souvent simples et peu douloureuses. Le port du soutien-gorge est obligatoire entre le deuxième et le dixième jour.

Il est généralement conseillé jour et nuit aussi pendant le mois qui suit l’intervention.

Les incidents et complication

Les cicatrices peuvent rosir et s’épaissir à partir de la quatrième semaine qui suit l’intervention d’un lifting mammaire. Cette réaction inflammatoire s’estompe  progressivement à partir du troisième mois. Pour quelques cas isolés, des massages utilisant notamment une crème anti-inflammatoire seront prescrit afin d’atténuer rapidement les aspects hypertrophiques de ces cicatrices.

Les exceptionnelles névroses cutanées sont pratiquement toujours dues au tabagisme.Dans tous les cas, les patientes seront surveillées pendant l’année qui suit l’intervention, de manière à s’assurer de la bonne évolution cicatricielle.

Il est formellement déconseillé d’avoir une grossesse pendant les six mois post-opératoires. Ensuite, aucune contre-indiction. Les possibilités de lactation sont d’ailleurs intégralement  respectées.Dernier point : la sensibilité de l’aréole et du mamelon n’est qu’exceptionnellement perturbée.